Tuesday, 2 December 2014

Francesca | Film Festivals

Francesca wins Accolade Global Film Competition | Francesca, Music Video - Award of Merit at La Jolla, California

Saturday, 29 November 2014

Francesca | Film Festivals

Francesca to screen at Access Code Short Film Festival in Bangalore, India and
World Music and Independent Film Festival in Jeffersonton, Virginia.

Winner at International Film & Photography Festival in Jakarta.

Wednesday, 26 November 2014

Sunday, 23 November 2014

The Science of Snow

The fascinating poetic music of Sonia Hammond and Charlie Beresford is out now on Bandcamp 
whilst the album is being pressed... My images are enfolding that musical treasure. 



Sunday, 16 November 2014

Francesca | Film Festival

Francesca, sélection officielle du Filmmakers of the Year Film Festival à Jakarta en Indonésie.


Saturday, 1 November 2014

Novembre

Travaille à deux livres dont un devrait paraître avant les fêtes. Des images mouvantes... Et puis Gaëna des villes, Gaëna des bois...

Novembre.
J’aime ta grâce noble
Déparée.
Comme les mers tranquilles
Et ta foi sans faiblesse
En d’autre aimable saison

Où dans l’ombre des grands arbres
Un pur sang d’écume
Enrobe mors et bride
Une perle amarante
Déferle
Sur l’écorce de bois

L’oiseau s’est couturé
Le ventre à chevaucher
Les cimes sylvestres
Et le sang versé
S’amalgame à la sève

La bête à bon Dieu
Petit tison ardent
Au coquillage flamme
Plonge comme croissant
Dans l’horizon qui fuit
Déploie l'aile carmine
Issue de l’écorce
Et des humeurs d’oiseau
Le dernier vol
Avant le givre

Gaëna da Sylva, Pour attendre l'aurore, paru en 2012

Thursday, 23 October 2014

Francesca

“Francesca” is a poetic account of moments in the life of American photographer Francesca Woodman, who committed suicide by jumping out of an East Village, New York City apartment window in 1981 at age 22.

Filmed in the wilderness of Quebec, Canada, the film reveals Francesca in solitude “in her patterned, dishabille of flowered flea market dresses”, whose prints are analogous to the plants in the surrounding landscape.

"Francesca" was directed by art photographer and filmmaker, Gaëna da Sylva. da Sylva’s abstract poetic short films combine the magic of movement and static photography often using a multi-layered approach. In this art film, da Sylva portrays Woodman with shadowy imagery, suffusing the lyrics, “ghostly images appear like gossamer blurred apparitions” of singer-songwriter and musician Bill Madden.

Friday, 3 October 2014

A Handful of Flowers


Summer is gone, and the autumn winds
Are stripping the leaves from the trembling trees;
The garden is lonely, its treasures are blown
Far, far away on the chilling breeze; (...)

Oh! hearts that weep, and are prone to yield
To the touch of gloom in this world of ours,
Go search yourselves, and you'll always find
That there still remains a "handful of flowers."

 Mary Dow Brine, A Handful of Flowers

Monday, 29 September 2014

À la fenêtre


Je n’ai pas toujours eu cette sûreté, ce pessimisme qui rassure les meilleurs d’entre nous. Il fut un temps où mes amis riaient de moi. Je n’étais pas la maître de mes paroles. Une certaine indifférence. Je n’ai pas toujours bien su ce que je voulais dire, mais, le plus souvent, c’est que je n’avais rien à dire. La nécessité de parler et le désir de n’être pas entendu. Ma vie ne tenant qu’à un fil.

Il fut un temps où je ne semblais rien comprendre. Mes chaînes flottaient sur l’eau.

Tous mes désirs sont nés de mes rêves. Et j’ai prouvé mon amour avec des mots. A quelle créature fantastique me suis-je confié, dans quel monde douloureux et ravissant mon imagination m’a-t-telle enfermé ? je suis sûr d’avoir été aimé dans le plus mystérieux des domaines, le mien. Le langage de mon amour n’appartient pas au langage humain, mon corps humain ne touche pas à la chair de mon amour. Mon imagination amoureuse et toujours assez constante et assez haute pour que nul ne puisse tenter de me convaincre d’erreur.

Paul Éluard

Sunday, 28 September 2014

Les accents des silences

Les temps doux ont soin de la conscience

Dans les bois, il faut laisser le vent parler.
Écouter... Les accents des silences.
Les babillages des sources.
Les torrents déclamer.
Les antiennes des sylves et des bêtes.

Il faut savoir se taire.


Gaëna da Sylva, Pour attendre l'aurore

Wednesday, 17 September 2014

A flower a day

Old friend, that with a pale and pensile grace
Climbest the lush hedgerows, art thou back again,
Marking the slow round of the wond'rous years?
Didst beckon me a moment, silent flower?

Silent? As silent as the archangel's pen
That day by day writes our life chronicle (...)

Dinah Craik, A flower a day

Sunday, 10 August 2014

Little Summer Film


L'été s'écoule... Passe le temps nappé d'art et de création.

Thursday, 3 July 2014

Tell us of the ancient Games of Flowers


In the cottage of the rudest peasant,
In ancestral homes, whose crumbling towers,
Speaking of the Past unto the Present,
Tell us of the ancient Games of Flowers;

In all places, then, and in all seasons,
Flowers expand their light and soul-like wings,
Teaching us, by most persuasive reasons,
How akin they are to human things.

 Henry Wadsworth Longfellow, Flowers

Wednesday, 25 June 2014

Alike in stars and flowers


And the Poet, faithful and far-seeing,
Sees, alike in stars and flowers, a part
Of the self-same, universal being,
Which is throbbing in his brain and heart.

Henry Wadsworth Longfellow, Flowers

Sunday, 22 June 2014

Words for the soul

“When you do things from your soul, you feel a river moving in you, a joy.”

Rumi

Sunday, 15 June 2014

Arrayed in robes of heavenly hue


Daughters of light, who ne'er repine,
Though high your birth,
'Tis yours in humble life to shine
Like modest worth.

Arrayed in robes of heavenly hue
You come and go,
And drink the nectar of the dew,
Nor taste of woe.

Inspired, and yet inspiring still,
You seem to speak,
And prophesy to vale and hill
With faith that's meek.

'Tis yours a language pure to teach,
And share his heart
Who seeks on earth high aims to reach
Ere he depart.

 And yours the whisper which, I trow,
I hear at eve,
And in the morning's roseate glow--
Hear and believe;

Believe the gospel of your lips
Spoken to man,
Nor heed the coming frost that nips
Each hope and plan.

For, if my life on earth be true,
I yet, on high,
Shall wear a glorious robe like you,
And never die.

 Harvey Rice, Wild Flower

Sunday, 8 June 2014

I hide myself within my flower


I hide myself within my flower,
That wearing on your breast,
You, unsuspecting, wear me too—
And angels know the rest.

I hide myself within my flower,
That, fading from your vase,
You, unsuspecting, feel for me
Almost a loneliness.

Emily Dickinson, Complete Poems. 1924.
Part Three: Love
VII

Sunday, 25 May 2014

Les fleurs vont de nouveau luire au soleil pour moi...

Le voici revenu, le temps des fleurs, des bonheurs à butiner 
et jardiner les images de mon herbier noir...


Les fleurs vont de nouveau luire au soleil pour moi. 
Il semble que mon âme sorte d'un pays noir.
Trouverai-je la consolation sous les arbres ?

Ma pipe est allumée comme à l'adolescence,
ma pipe est allumée dans le bruit de la pluie,
et je songe à des journées d'anciens printemps.

Des souvenirs chéris plus doux que des mélisses
habitent dans mon cœur joyeux, et pourtant triste,
pareil à un jardin rempli de jeunes filles.

Francis Jammes, Élégie seconde

Sunday, 18 May 2014

Le ciel de ma mémoire Un

Rêvez comme des morts, luisez comme des gloires
Mon coeur sera brillant comme une nuit de Mai.
L’oubli comme une brume efface les visages...

Marcel Proust, Je contemple souvent le ciel de ma mémoire

Série Le ciel de ma mémoire, voyages dans le temps.

Monday, 21 April 2014

Sunday, 6 April 2014

Avril

Les heures passent, le temps s'écoule. Les projets s'habillent de printemps malgré les montagnes de neige dans les bois. The 52nd toujours ce pont vaste et magnifique... Les Confessions du Fauteuil Vert se dévoilent et jouent dans la lumière des jours.

"La fonction de l'art n'est pas, comme le croient même certains artistes, d'imposer des idées ou de servir d'exemple. Elle est de préparer l'homme à sa mort, de labourer et d'irriguer son âme, et de la rendre capable de se retourner vers le bien." Andrei Tarkovski, Le Temps scellé

Sunday, 16 February 2014

Et les myosotis


     Nous attendions qu’une petite aile de poussière voletante aux coudes de la route, une frisure blanche à la lèvre du golfe marquassent la résurrection de tous les bleus. Une couleur de dur lapis, rendue à la mer, bondissait réverbérée sous la tonnelle, et chacun des gobelets de verre berçait un dé de glace soudain teinté de saphir.

    Au-dessus des Alpes encore dorées, une pelote orageuse, bleue comme un ramier, touchait les cimes. Dans peu d’heures, la pleine lune cheminerait parmi la neige d’étoiles, et jusqu’à l’aube les blancs lys des sables, qui se ferment pendant le jour, seraient bleus.

Colette, Bleu, Pour un herbier

Monday, 20 January 2014

Les Confessions du Fauteuil Vert

Portfolio: Les Confessions du Fauteuil Vert
Blog: Le blog des Confessions

Imagerie et textes poétiques.

Janvier deux mille treize... Les Confessions chuchotaient. Projet vivant, en mouvance. Aujourd'hui elles murmurent et se dévoilent.

Wednesday, 8 January 2014

Deux Mille Quatorze

Après quelques années, je suis retournée graduellement en 2013 à mes anciennes amours. Je me concentre photographiquement dorénavant à la création artistique; merveilleux projets en collaboration et solo: les autoportraits et la poésie. Évolution spirituelle, quête de beauté dans les vastes terres intérieures. Calme. Entre la chair et le souffle au coeur.