Sunday, 28 December 2008

Destin...

Comme au ciel tournent les étoiles
Comme la voile au vent qui court
Comme la nuit succède au jour
Notre vie suit son cours

Destin,
Lorsque ta main frappe à la porte
Destin,
Sur le chemin tu nous emportes

D'un jour monotone
Tu fais le beau temps
Aujourd'hui l'automne
Demain le printemps...

Tino Rossi...

Tuesday, 23 December 2008

On a cold winter's night that was so deep...

The First Noel, the Angels did say
Was to certain poor shepherds in fields as they lay
In fields where they lay keeping their sheep
On a cold winter's night that was so deep.
Noel, Noel, Noel, Noel...

Sunday, 21 December 2008

Joy to the world...

Joy to the world
Let every heart prepare
While fields and floods, rocks, hills and plains
Repeat the sounding joy,
Repeat the sounding joy,
Repeat, repeat, the sounding joy...

Musique: Lowell Mason, 1848
Intitulée à l'origine "Antioch," il serait mentionné dans les notes de monsieur Mason "from George Frederick Handel."
La pièce fut nommée en l'honneur de la ville d'Antioch en Syrie.

Thursday, 18 December 2008

Older gents sit on the fence with their cap in hand...

...Too many books
Read me your favourite line...

Older gents sit on the fence
With their cap in hand
Looking grand
They watch their city change
Children scream, or so it seems,
Louder than before
Out of doors, and into stores with bigger names
Mama tried to wash their faces
But these kids they lost their graces
And daddy lost at the races too many times

Some things in life may change
But some things they stay the same

Like time, there's always time
On my mind...


Damien Rice... Older Chest...

Wednesday, 17 December 2008

Ça passe comme un rêve entre nos rives grises...

Des fois, quand j'ai le coeur écoeuré d'être en ville
Je viens le voir passer les pieds vissés à terre
Mais les yeux envolés vers l'Est, plus loin que l'Ile
Où l'horizon bascule et les rives se perdent...


Sylvain Lelièvre... Le Fleuve...

Sunday, 14 December 2008

Quand je venais te voir le soir dans ta mansarde...

J'avais pour te séduire un air de poète engagé
Et puis quelques chansons
Que t'écoutais parfois près du poêle en hiver
Quand je venais te voir le soir dans ta mansarde
Après avoir erré du côté de la butte

T'avais une robe légère et le sourire aux larmes
Et tu peignais le ciel que l'on voyait à peine
Malgré les six étages qu'il me fallait monter
Pour t'écouter parler de peinture ou d'ailleurs
Et t'étreindre un moment du côté de la butte

Et puis on buvait une bière en écoutant Paco
Qui chante encore plus faux que moi quand je t'imite
Quand les voisins frappaient nous on prenait la fuite
Et dehors sous la neige on désertait la butte


Texte : Yann Girard - Le Cirque des Mirages

Saturday, 13 December 2008

Saturday, 6 December 2008

Nous cherchons un royaume où vivre nos mystères...


...
Nous voguons cœur ouvert
Vers des îles lointaines
Sans carte de croisière
Sans voile souveraine

Nous brûlons de partir
Pour d’infinis voyages
De bâtir un empire
De glorieux naufrages

Nous comblons notre nuit
D’escales et de conquêtes
De rêves en dérives
De rives en tempêtes

Nous cherchons un royaume
Où vivre nos mystères
Et peuplons de sommeils
Nos rivages déserts...


La Mer... Parker-Yanovski... Le Cirque des Mirages...